Tag: d-beat (page 1 of 2)

Chronique de « At leve som hvis der var et håb » le nouvel album de PARASIGHT

Les Danois de Parasight signent avec leur deuxième album At leve som hvis der var et håb (qui se traduit par : Vivre comme s’il y avait de l’espoir) une bombe  metallic-hardcore ou le d-beat côtoie les mélodies métal et la rage du crust. Bløder blod et De skyder, les deux titres qui avaient été dévoilé avant la sortie, ouvrent l’album de façon explosives et imposent une cadence qui ne va pas s’essouffler pendant 23 minutes. En écoutant ce nouvel album on pense forcément à Martyrdöd pour les mélodies dans De skyder et Alt er noget lort, on retrouve d’ailleurs au mix Fredrik Nordström qui avait mixé et enregistré l’album Paranoïa, mais aussi à Avskum dans la voix et dans la fureur que dégagent les titres comme Kødet er dødtAlt falder Sammen ou encore Grådigheden selv pas mal d’influences Suédoises donc et pas des moindres. At leve… ne révolutionnera pas le style et reprend les basiques du genre mais quand c’est bien fait il ne faut pas se priver.

L’album est dispo chez Indisciplinarian : http://indisciplinarian.com/indiscsite/

 

De Skyder deuxième extrait du prochain album de PARASIGHT

Parasight (Hardcore/D-Beat de Copenhague) continue le teasing de  « At leve som hvis der var et håb » leur deuxième album qui sortira le 9 mars. « De skyder » est le deuxième titre a être dévoilé.
L’album est en pré-commande chez Indisciplinarian

Pré-commande ici : http://indisciplinarian.com/indiscsite/product/parasight-at-leve-som-hvis-der-var-et-hab/

 

PARASIGHT (Hardcore/D-Beat de Copenhague) de retour en mars avec un deuxième album. Premier titre « Bløder Blod » en écoute.

 

4 ans après la sortie de leur premier album « Munden Fuld Af Løgn, Lommen Fuld Af Profit » les Danois de Parasight sont de retour avec « At leve som hvis der var et håb » (« Vivre comme si il y avait de l’espoir ») qui sortira le 9 mars chez Indisciplinarian. Le premier titre de l’album « Bløder Blod » vient d’être dévoilé, un bon gros titre D-Beat hyper efficace.

Disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et streaming: http://phonofile.link/bloeder-blod

GASMASK TERRÖR – Complete Recordings Vol. 2: 2011-2015

 

Gasmask Terrör aka le meilleur groupe de France catégorie Hardcore/D-Beat/C’estlaguerre/Microquisaigne sort en CD et en digitale sur Bandcamp le volume 2 de sa discographie regroupant l’album  Chape de Plomb, les EP 17101961 et Like Daggers ainsi que les titres présents sur la compilation Bordeaux Boredom Vol. 1. A avoir absolument dans sa discothèque !

 

 

RATS BLOOD – Ugly

 

Un an après l’album Low Life, les Dublinois de Rats Blood sont de retour avec Ugly, 6 titres de Hardcore et de break D-beat d’influences Scandinave avec la touche mutant punk de Rats Blood.

Disponible chez:
Distroy Records: http://distroyrecords.com/main/audio/dy046-rats-blood-ugly-ep/
Phobia Records: https://www.phobiarecords.net/fcgi/sonic.cgi
Imminent Destruction Records: http://imminentdestruction.bigcartel.com/product/rats-blood-ugly-ep-pre-order
Donnez moi du feu: http://donnez-moidufeu.blogspot.fr/2017/09/dmdf2022-23-trois-nouveaux-disques-pour.html
Ou en téléchargement sur Bandcamp à prix libre (qui n’est pas un synonyme de gratuit!) :

KÜRØISHI « Slukad Af Slutet » 12″ maxi EP

Le nouveau maxi de Kürøishi « Slukad Af Slutet » est en pré-commande sur le site de Fight Records et sortira le 28 juillet. Il se compose de 6 titres D-Beat dans la lignée de Wolfbrigade, Disfear et Tragedy. Comme pour l’album, Akihiko “Sugi” Sugimoto s’est chargé de l’artwork.

http://www.fight-records.com/en_US/shop/

Tracklist:
A1. The Gutter is Calling
A2. Liberation
A3. Slukad af Slutet

B1. No Time to Live
B2. Spacevoidhell
B3. Jätteeni ja Ruumiini

 

Il y a quelques mois les membres de Kürøishi ont accepté de répondre à quelques questions: http://chantofanger.net/interview-avec-kuroishi-d-beat-finland/ et pour la version en anglais: http://chantofanger.net/interview-with-kuroishi-d-beat-from-finland/

Chronique de ‘A double tour’ la deuxième k7 de DIKTAT (Punk/Hardcore/D-Beat de Bordeaux)

Quand des membres de Gasmask Terrör (D-beat/Bordeaux) et de Face Up To It! (Punk Hardcore/Bordeaux) se réunissent c’est forcément pour écrire quelques slows en hommage à notre beau monde… Avec ‘A double tour’, leur deuxième cassette, Diktat crache son nihilisme et sa rage avec des gros riffs hardcore, du bastonnage de batterie en mode d-beat et un chant en français hurlant l’envie d’être libre et de ne pas vieillir « Je veux juste vivre / Je suis un axolotl / Je vieillirai jamais! ». La cadence ralentie légèrement pour deux titres plus mid-tempo ‘Merde‘ (meilleur titre, meilleur paoles!) et ‘Bitume‘ qui vont provoquer quelques danses frénétiques dans le pogo!
Diktat pourrait se résumer à ces paroles: « Je veux briser des vitrines / Te cracher à la gueule / Le sourire aux lèvres »

 

Le nouvel EP de Rats Blood (Raw Punk D-beat Crust / Ireland) sortira très bientôt chez Distro-y Records, le premier morceau « Meatheads » est en écoute.

Chronique de « Run With The Hunted » le nouvel album de WOLFBRIGADE


Sortez les vestes à patches et les ceintures cartouchières car pour notre plus grand bonheur Wolfbrigade est de retour! Une longue attende de 5 ans entre « Damned » et « Run With The Hunted » mais dès les premières notes de ce 6ème album (9ème avec la période Wolfpack)  tout est oublié. Il faut dire que « Nomad Pack », le titre d’ouverture, ne fait pas dans la dentelle et nous met direct dans l’ambiance. Après un mini larsen d’une seconde on se fait sauter dessus par la meute Lycanthropunk: batterie d-beat, riff metal-crust et Mikael Dahl au chant prêt à en découdre avec l’Humanité. L’album se poursuit avec « Warsaw Speedwolf », le premier morceau qui avait été dévoilé, même après l’avoir écouté cent fois à sa sortie il fonctionne toujours autant avec cette mélodie en fil rouge pendant les 2 minutes 30 pied au plancher et cette intro, mais quelle intro !!!! Car oui Wolfbrigade c’est les maîtres de l’intro, c’est vraiment une de leur force réussir à faire dès les premières secondes des titres parfaits. Je pourrais m’écouter seulement les 30 secondes de chaques morceaux en boucle, ce serait débile mais faisable. « Lucid Monomania  » commence avec la batterie suivie Continue reading

Interview avec KÜRØISHI (D-beat / Finlande)

 

(For english readers: http://chantofanger.net/interview-with-kuroishi-d-beat-from-finland/)

‘Poverty.Ignorance.Greed.Slavery’ tel est la vision que les 5 membres de Kürøishi ont de l’Humanité. Ce première album est une bombe de 12 titres D-beat comme on aime dans la lignée de Wolfbrigade, Disfear, Discharge (évidemment) et Tragedy mais le Hardcore Japonais coule aussi dans les veines de Kürøishi!
Ayant écouté l’album une bonne centaines de fois depuis sa sortie en Février sur Fight Records, il m’était impossible de ne pas les contacter pour leur poser quelques questions.

J’ai fait quelques recherches pour trouver la signification de Kürøishi. Au début je pensais que c’était un mot Finnois mais je me suis rendu compte que cela signifié « Mort Noir » en japonais. Une petite ville dans le nord du Japon porte aussi ce nom. Est-ce que tu peux expliquer ce choix et y a t-il une histoire particulière derrière ce nom ?

JANI (Basse): « Mort Noir » est la bonne signification. Nous avons rajouté le “ø” et le “ü” pour embrouiller les gens, haha ! L’histoire derrière ce nom est qu’Ilari (ndlr : guitariste) était en vacances au Japon et buvait dans un bar avec un pote japonais. Au même moment, depuis la Finland, je discutais avec Ilari sur Messenger et nous cherchions un nom cool pour le groupe. Nous avons balancé pas mal de noms à notre pote japonais pour qu’il traduise nos suggestions et Kuroishi sonnait assez cool.

Les paroles sont très noirs et traitent en grande partie de la stupidité de l’Humanité, ce qui fonctionne bien avec le nom de l’album “Poverty.Ignorance.Greed.Slavery“. Où est que tu puisses ton inspiration ?

KAI (Chant): Mon inspiration vient d’une source aussi banale que la vie de tous les jours, la plus part du temps, ou plutôt à chaque fois, le côté dramatique est amplifié pour que l’histoire ou le point de vue colle à la musique. J’écris les paroles lorsque j’entend la musique pour la première fois, du coup elles collent assez bien à l’ambiance. Je vois souvent les mots apparaître devant moi quand j’entends les riffs, donc heureusement que la musique est puissante. Les paroles sont des histoires sur une vision de la vie, les trucs que l’on pense acquis, la pollution de l’esprit et du monde. Pas mal de trucs négatifs (rire), la force dans la lutte, à la finlandaise.

Tu chantes en Anglais, Finnois et Suédois, comment est-ce que se fait le choix de la langue ?

KAI : Le choix de la langue ne se fait pas en fonction de ce qui sonne le mieux ou pour faire quelque chose de différent. Je suis né en Finland mais j’ai été élevé en Suède et les séries américains ont été mes babysitters (rire) donc j’utilise juste la langue qui arrive naturellement. Ma morale a été forgé par des révolutionnaires tel que Megatron (ndlr : chef des Decepticons dans Transformers), Musclor et Captain Braveheart et regarde quel jeune garçon costaud je suis devenu !
Mais j’avoue que le suédois et le finnois sonnent vraiment bien et brut (raw), et ça fonctionne vraiment bien avec le d-beat.

La pochette de “Poverty.Ignorance.Greed.Slavery“ est vraiment superbe elle me fait penser à la pochette du split Absolute/Paranoïd. Peux-tu nous raconter l’histoire derrière ce dessin et le processus de création avec Akihiko Sugimoto. Comment est-ce que vous l’avez rencontré ? Est-ce que vous lui avez suggéré quelques idées ou était-il totalement libre ? Continue reading

Older posts

© 2018 Chant Øf Anger

Theme by Anders NorenUp ↑