darkthrone-arctic-thunder

Depuis ‘Soulside Journey’ (premier album sorti en 1990) Darkthrone est, à mon humble avis, le meilleur groupe de Black Metal et le plus fun aussi (ils ne se prennent plus la tête avec le folklore Black Metaleux, corpse painting et tout le côté trop sérieux de cette scène). Avec l’album ‘The Cult Is Alive’ sortie en 2006, Nocturno Culto (guitare, chant) et Fenriz (batterie, chant) ont laissé tomber le 100% Black Metal et ont injecté dans leur musique une bonne grosse dose de Punk/Crust et de Heavy Metal, donnant un second souffle au groupe qui aurait pu s’encroûter dans la facilité. Ce changement de direction peut se résumer par les paroles de ‘I Am The Grave Of The 80’s‘ présent sur ‘The Underground Resistance’: « There’s way too much black, And there’s too little metal, Dealing with this had me breaking my shackles! ». Cette nouvelle direction a donné quatre albums incontournables ‘F.O.A.D’ (2007), ‘Dark Thrones And Black Flags’ (2008), ‘Circle The Wagons’ (2010) et ‘The Underground Resistance’ (2013) avec lesquelles ils ont aussi débusqués de nouveaux fans ne venant pas forcément de cet univers.
En plein mois d’août, alors qu’on sue à grosses gouttes sous 45°, une vague de froid nommée ‘Tundra Leech’ arrive de Norvège. Ce premier titre (qui ouvre aussi l’album) est dans la strict lignée de l’album précédent, mélange parfait de ce que Darkthrone est devenu ces dernières années, ce qui annonçait un album de gros niveau.
Sur ce nouvel album Nocturno Culto chante tous les titres, du coup pas de délires vocaux NWOBHM de la part de Fenriz comme dans ‘Circle The Wagons‘, ‘Valkyrie‘ ou ‘Leave No Cross Unturned‘ dommage, mais du coup il en ressort une grande cohérence dans l’ensemble des titres. Après avoir écouté l’album en boucle pendant plusieurs semaines mon avis est assez partagé, la majorité des titres sont excellents comme ‘Burial Bliss’ (avec sa rythmique Black Metal mid tempo et le chant de Nocturno Culto flippant comme on aime), ‘Inbred Vermin’ (ses nombreux changements de rythmes et un final glaçant sur riff Darkthronesque à mort) ou encore le très old school ‘Throw Me Through The Marshes’ mais il manque l’originalité dont ils avaient fait preuve sur les albums précédents. Sur ces 8 morceaux  Darkthrone distille moins de passages Heavy Metal ou Punk et c’est peut-être pour ça que les morceaux m’accrochent moins.
Pour conclure, ‘Arctic Thunder’ reste tout de même un bon album de Darkthrone tout est là, voix guttural et riff glaçant le tout appuyé par Fenriz concentré uniquement sur sa batterie. Un album plus Black Metal sans marquer un retour aux origines car Darkthrone est en constante évolution, c’est pour ça qu’il reste un des groupes Metal le plus intéressant à ce jour.