Month: octobre 2017

RATS BLOOD – Ugly

 

Un an après l’album Low Life, les Dublinois de Rats Blood sont de retour avec Ugly, 6 titres de Hardcore et de break D-beat d’influences Scandinave avec la touche mutant punk de Rats Blood.

Disponible chez:
Distroy Records: http://distroyrecords.com/main/audio/dy046-rats-blood-ugly-ep/
Phobia Records: https://www.phobiarecords.net/fcgi/sonic.cgi
Imminent Destruction Records: http://imminentdestruction.bigcartel.com/product/rats-blood-ugly-ep-pre-order
Donnez moi du feu: http://donnez-moidufeu.blogspot.fr/2017/09/dmdf2022-23-trois-nouveaux-disques-pour.html
Ou en téléchargement sur Bandcamp à prix libre (qui n’est pas un synonyme de gratuit!) :

Podcast Øf Anger #1

J’ai finalement gagné mon combat contre la technologie et surtout contre les logiciels de son … voici donc le premier podcast, pas de blabla juste 45 minutes de Hardcore, Metal, D-Beat, Punk…

 

Playlist:
Tragedy : The Ending Fight (Le nom du blog est une référence à ce titre de Tragedy : This chant of anger will ring out like sirens / Until the last neck of the last boss is hung)
Kürøishi : Gasoline Stains (Extrait de l’album: Poverty.Ignorance.Greed.Slavery)
Beast as God : At The End Of The Path (Extrait du Split 7″ avec Crows
Ancient Emblem : Crow Will Tell (Extrait de l’album: Throne With No God)
Crematory Stench : Fermented Remains (Extrait du 7″ éponyme)
Memory Loss : Jailed (Extrait du EP Black Out)
Tørsö : Machine (Extrait du EP Community Psychosis)
G.L.O.S.S : Outcast Stomp (Extraitr de la Demo)
Crows : Suburbia Nervosa (Extrait de l’album Better Off Dead)
Endless Chaos :月影 (Tsukikage) (Shadows Made By Moon) (Extrait du 7″ Endless Chaos)
Crow : Anarchy Chaos Destruction (Extrait de l’album Bloody Tears)
九狼吽 [Clown]:インベーダー (Invaders) (Extrait de l’album Human In Confusion)
Sons of Iniquity : Hang ’em High (Extrait de la Demo 7″)
Martyrdöd : List (Extrait de l’album List)
Chaviré : Tous les chevaux du roi (Extrait de l’album Interstices)

(Tous les titres présents dans cette playlist ont été acheté en Vinyle, CD ou  Digital, si vous voulez que votre groupe soit retiré de ce podcast contactez-moi!)

Interview de Jérémie, chanteur de BEAST AS GOD (Metallic Hardcore / Nottingham)

 

En mars dernier sortait le split 7″ Beast as God/Crows, un split attendu car il marquait le retour de Crows après l’énorme album Better off Dead sorti en 2014. Mais la grosse surprise se trouve sur la face A avec Beast as God, groupe de Metallic Hardcore de Nottingham. Rencontre avec Jérémie originaire de Bordeaux mais habitant en Angleterre depuis moult années. L’occasion de revenir sur les débuts du groupe, le split avec Crows mais aussi de discuter de son amour pour la scène Punk Hardcore et le DIY.
(Cette interview a été réalisée il y a quelques mois et le temps de traduire tout ça, Beast as God vient d’annoncer qu’ils se séparaient… Un dernier EP cassette sortira quand même histoire de terminer l’histoire en beauté)

Avant de parler du split j’aimerais revenir sur l’historique de Beast as God. Peux-tu faire une présentation des membres et de la façon dont est né BaG?

Beast as God a débuté en 2013, le but était de faire un groupe de Metallic Hardcore brutal. Ça fait des années que je joue dans pas mal de groupe de Nottingham et notamment dans Dead In The Woods, du Crust/Space rock qui est devenu Nadir, un projet plus Space.
Nadir c’était super et j’en suis très fière mais l’agressivité me manquait. J’étais à un moment de ma vie ou je devais faire face à des choses assez compliquées, une crise familiale assez intense, et je sentais le besoin d’extérioriser tout ça pour évacuer la frustration… J’ai donc demandé à Steve Larder (qui jouait dans le monstre Sludge Punk Moloch et qu’on retrouve maintenant dans le groupe Punk Bloody Head) s’il était intéressé pour faire un truc dans le genre, il était d’accord et a partir de là nous avons cherché le reste du line-up. Nous avons enrôlé un autre Steve à la batterie et Matt Grundy, qui jouait dans Dead In The Wood et qui venait juste de rentrer à Nottingham, donc ça me semblait évident de lui demander de nous rejoindre à la guitare. La basse est assurée par Boulty, qui a joué dans beaucoup de groupes de Grind et qui gère Stuck On A Name un studio/salle de concert mythique.
Une fois que nous avions le line-up, je leur ai fait une mixtape pour leur donner une idée du genre de groupe que j’avais en tête, principalement du Metallic Hardcore des années 90 à la « Holy Terror », des groupes du Burning Spirit Japonais et quelques groupes du début d’Hydra Head. Nous avons écrit et enregistré la cassette EP et le titre du split avec Crows, mais, en 2015 Steve (batteur) nous a quitté pour partir étudier au Chili. A partir de là, Phil, qui a joué dans pas mal de groupes avec Boulty et qui jouait de la guitare dans Megalodoom (un groupe de Post-Metal instrumental) nous  a rejoint.

 

 

 

https://www.facebook.com/stuckonaname/

Revenons un peu sur l’EP précédent. Le nom du groupe ainsi que les paroles ont pour sujet le déclin de l’Humanité. Le titre “Eschatological Vision” nous met dans la peau d’un destructeur de l’Humanité (Chevalier de l’Apocalypse?), “I Know Who you Are” a une référence à Janus (Dieu Romain), on retrouve pas mal de références à la Religion ou à la Mythologie dans les paroles. Est-ce une réelle source d’inspiration, ou t’en sers-tu pour appuyer le côté apocalyptique ? J’ai aussi l’impression que le “Beast as God” c’est toi ou plutôt ton “personnage” au sein du groupe, il se place en sorte de force suprême qui juge les Hommes. Elle va loin cette question…

Les paroles du EP sont basées sur le fait que j’essayais d’exorciser certains démons. Comme je le disais, ma famille a expérimenté un événement très traumatisant et j’avais besoin d’un exutoire. Je ne veux pas et je ne rentrerais pas dans les détails, mais c’était une période très éprouvante et durant cette période j’ai pu expérimenter le pire et le meilleur de la nature humaine… “Eschatological Vision” est un titre de haine pure, ce sentiment lorsque tu es tellement contrarié que tu veux juste tout envoyer chier, et oui, dans mon personnage mégalomaniaque sur scène, devenir un dieu et condamner l’humanité.
Les paroles retracent une période de ma vie et montrent comment j’ai dû faire face à la faiblesse et au mépris de certaines personnes, et combien le système, le mince vernis de la civilisation dans lequel nous avons confiance pour nous garder en sécurité, n’est là que pour maintenir le statu quo, et non pour nous soutenir ou aider ceux que nous aimons… Continue reading

Interview with Jérémie, singer of Metallic Hardcore band BEAST AS GOD

 

Last march the Beast as God/Crows split 7″ was released, this split vinyl is the come back of Crows after their incredible  first album Better of Dead out in 2014. But the huge surprise is on the A Side with Beast as God a Metallic Hardcore band from Notthingham. This interview was made with Jérémie, natif from Bordeaux (France) but living in England since a long time. This is the opportunity to speak about the beginning of BaG, the new split 7″ but also about his love for Punk Hardcore and DIY.
(This interview was made few months ago and BaG just annonced that the band was over… A Last Tape EP will be out soon)

 

Before we talk about the split, can we go back to Beast as God’s history? Can you introduce us the band’s members and tell us how did BaG start?

OK, so Beast as God started in 2013. It was born of my desire to do a brutal, Metallic Hardcore band. I have been playing in a number of Nottingham bands for years, most notably Dead In The Woods, a crust/space rock which transformed into Nadir, a more full on Spacey project…
Nadir was ace, and I am very proud of it, but I was missing the aggro. At that point in my life, I was dealing with some very heavy shit, a major family crisis, and so I felt I needed an outlet to express that, to let go of the frustration… And thus I asked Steve Larder (also of sludge punk monster Moloch and now in dirge punk band Bloody Head) if he was interested in doing something like that, he said yes so we got to find a line-up. We enrolled another Steve on drums, and Matt Grundy, who was on guitar in DITW had just returned to Nottingham, so it felt very obvious to ask him to join on second guitar. The bass was filled by Boulty, who has been on numerous grindcore bands and runs the near mythical Stuck On A Name venue/studio…
Once we had a line-up, I made a mix tape to everyone, so they had an idea of what I had in mind, mostly 90s metallic hardcore “holy terror” type bands, 
Japanese Burning spirit type stuff and some of the more discordant early Hydra Head bands to round it up.
This line-up wrote and recorded the tape EP and the song for the split with Crows but by Summer 2015 our drummer Steve was moving out to take a scholarship in Chile so we needed someone else, and Phil, who has been he plenty of bands with Boulty before and was playing guitar in instrumental post metal band Megalodoom, stepped in. Continue reading

© 2017 Chant Øf Anger

Theme by Anders NorenUp ↑